Streets of Rage France

[Brouillon] Streets of Rage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Brouillon] Streets of Rage

Message  resurex le Dim 24 Juin - 19:22

Streets of Rage (ベア・ナックル?, Bare Knuckle) est un jeu vidéo d'action de type beat them all développé par Sega, sorti en 1991 sur Megadrive. Il a été développé par des membres de la Team Shinobi (Revenge of Shinobi). La musique de qualité pour la console est signée Yuzo Koshiro. La trilogie des Streets of Rage est une des séries les plus célèbres de chez Sega et est considérée comme une des références du genre.

Scénario

Autrefois paisible, productive et pleine de vie, la ville est tombée aux mains d'un important syndicat du crime dont le chef a jusqu'à présent réussi à conserver l'anonymat. Tandis que la violence et la terreur règnent sur la ville, trois jeunes officiers de police tentent de créer une unité de combat spéciale. Mais leurs supérieurs refusent de les aider, les uns par peur de s'opposer, et les autres s'étant laissés corrompre par l'organisation criminelle. N'y tenant plus, les trois jeunes gens, nommés Adam Hunter, Axel Stone et Blaze Fielding, décident de laisser tomber leur carrière dans la police et de sauver la ville par leurs propres moyens. Bien qu'ils n'aient pas d'armes, ils sont excellent dans les arts martiaux, et feront tout pour libérer la ville du joug du syndicat…

Système de jeu

Le jeu est un beat them all classique, ressemblant beaucoup à Final Fight de Capcom, où le joueur choisit parmi trois personnages et affronte dans des niveaux variés de nombreux ennemis. Streets of Rage comporte huit niveaux.

Trois boutons d'action sont disponibles : il est possible de sauter, frapper, ou appeler des renforts. Cette dernière attaque, dite attaque spéciale consiste en l'arrivée d'un véhicule de police qui tire un coup de bazooka (pour le joueur 1) ou une rafale de mitrailleuse (pour le joueur 2) sur le lieu du combat, l'explosion blessant ou tuant les ennemis mais pas le joueur. Le nombre de ces attaques est limité à une attaque par vie ou par niveau ; elle peut également être récupérée sous forme de bonus voiture de police. Le joueur ne peut pas bénéficier de l'attaque spéciale dans le niveau 8.

Au cours du jeu, les personnages pourront interagir avec leur environnement et trouver différentes armes (batte de baseball, barre à mine, bouteille, couteau et poivrière), qu'il est possible d'utiliser directement contre les ennemis voire de lancer à distance. Outre les arme susmentionnées, on rencontrera également des objets comme la pomme ou le gigot, permettant au joueur de recouvrer une partie ou la totalité de son énergie.

La palette de coups est assez étendue pour un jeu de 1991, chaque personnage dispose de ses propres enchaînements, ceux-ci varient selon qu'ils sont effectués à distance (généralement une combinaison pied/poing) ou au corps à corps (une série de coups de genoux enchaînée d'un coup de tête, de coude ou de pied). Différentes projections sont possibles, elles changent selon la position (devant ou derrière l'adversaire) et le personnage sélectionné. Le joueur peut aussi être lui-même projeté dans les airs, ce à quoi il peut parer en usant d'une combinaison de touches pour effectuer un atterrissage en douceur.

Le lieu de combat évolue pendant le jeu, le joueur se déplace de gauche à droite (sauf pour les niveaux 7 — déplacement de haut en bas — et 8 — déplacement de droite à gauche) et ne peut pas revenir en arrière, les ennemis peuvent disparaître de l'écran et revenir (par le même côté évidemment) mais le joueur ne peut pas forcément les suivre. À l'exception du niveau 7, il y a un boss à la fin de chaque niveau, il s'agit généralement d'un ennemi exagérément grand et/ou gros, à l'instar du joueur son niveau de vie apparaît en haut de l'écran (ce qui n'est pas le cas des autres ennemis).

Streets of Rage peut se jouer en mode deux joueurs, le second joueur pouvant débuter la partie ou bien arriver en cours de partie (il doit arriver forcément avant le niveau Cool, les joueurs peuvent se frapper mais ils ne se blessent que très légèrement, le jeu restant de la coopération. Le nombre d'ennemis est tout simplement doublé et à la fin du niveau on retrouve deux boss (sauf au niveau 8, pour Mr. X).

Anecdotes

La voiture de police utilisée dans les attaques spéciales provient du jeu ESWAT: Cyber Police, un jeu sur bornes arcade de Sega également porté sur Megadrive. Le conducteur de la voiture de police n'est pas nommé dans le jeu mais on le retrouve en train de serrer la main de Axel dans la « bonne fin » du jeu.

Les boss du niveau 5 sont deux jumelles, identiques à Blaze Fielding mais différentes de l'originale par leur couleur (technique du palette swap). Elles refont une apparition comme Mona & Lisa dans Streets of Rage 3, où elles ont des couleurs différentes.


Une grande partie de la Team Shinobi, l'équipe du jeu Revenge of Shinobi a contribué au développement du jeu et un grand nombre de sons et d'effets sont identiques dans ces jeux.


Source: Wikipédia
avatar
resurex
Normal
Normal

Messages : 69
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 35
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum